Vers les précommandes

Le premier jet des Larmes de Nelor est terminé, hourra ! Pendant que le manuscrit poursuit sa route entre les mains des bêta-lecteurs, je commence à préparer la campagne Ulule pour les futures précommandes. Déjà ?

Attendant un heureux évènement pour début novembre, je préfère anticiper un maximum avant d’avoir un cerveau qui manque cruellement de sommeil. Mais je ne suis pas tant que ça en avance, pour le précédent roman j’avais planifié 3 mois en amont. Je prévois ici le lancement en mars, ce qui ne représente que 7 mois.

Pourquoi refaire une campagne Ulule après la Plume d’Isis ?
La première campagne a financé tout juste ce premier roman. Naïvement, je pensais que l’argent gagné avec le premier suffirait à financer le second, mais… on en est loin, très loin. Je suis même à l’heure actuelle en déficit, ayant commandé quelques stocks pour les salons à venir.

Il y a tant que ça à prévoir avant le lancement ?
En vrac : le calcul financier, le plan de communication, le booktrailer, l’aspect visuel de la campagne, la couverture, la correction, les goodies…

Le calcul financier
Heureusement que j’aime excel ! D’un côté j’établis une colonne débit et de l’autre crédit.

Dans la colonne débit, j’y place 4 catégories :
– la base : couvertures, correction, marque pages
– l’envoi : mondial relay et poste, boite d’envoi, enveloppes
– l’impression des livres : brochés et reliés (reliés par formule avec la colonne crédit)
– le coût des goodies débloqués par paliers.
Pour chacune de ces lignes, j’indique le nombre par unité, la quantité qu’il me faut, le coût à l’unité et le total. Quelques petites formules plus tard, le total et la quantité se calculent tout seul !

Dans la colonne crédit, je crée une ligne par pack existant avec le prix de vente, la quantité et le total. Je mets au départ des quantités au hasard, pour voir ce que ça pourrait donner.

Avec ces deux colonnes, je me crée un récapitulatif pour avoir d’un coup d’oeil, le débit, le crédit, ce que prélèvera Ulule et la marge restante. Ensuite j’ajuste les quantités jusqu’à arriver à mon palier 100% pour voir si le tout est viable. Les prix ayant augmentés, je vais démarrer cette campagne à 1400€ ! (Pour 950€ pour Isis). Et encore… je serai à -50€ en marge, à cause du prélèvement des 8% de Ulule.

Le plan de communication
Heureusement pour moi, je peux m’appuyer sur ce que j’avais précédemment créé avec Isis. Je n’aurai qu’à extrapoler le tout dans un nouveau calendrier, avec cette fois-ci des formats vidéos, puisque que c’est ce qui fonctionne à l’heure actuelle. Je planifie à l’avance ce dont je vais parler sur les Larmes de Nelor pour qu’au moment de la précommande, les futurs lecteurs soient déjà avertis ! Cette fois-ci, je prévois aussi un goodie exclusif pour les premières commandes afin de booster le lancement et de compenser l’augmentation du palier de 100%.

Le booktrailer
Créer une vidéo de A à Z prend un temps fou. Cette fois-ci, j’ai cependant la méthode à appliquer et le logiciel libre de droit (Shotcut). J’ai planifié ma vidéo de 1 min, toutes les 2 secondes avec les titres et une idée de vidéo entre chaque. Avec ce plan, j’ai ensuite cherché dans ma banque de vidéos préférées (Envato Elements) celles qui s’approchaient le plus de l’idée générale. J’ai ensuite créé les titres que j’ai ajouté à l’ensemble. Cela fait déjà un long moment que j’explore en amont les vidéos possibles et les sons associés. Le plus long a donc été cette fois-ci : le téléchargement des vidéos ! Je pense avoir réussi à faire un joli rendu, j’espère qu’il vous plaira 😉

La couverture du broché et la correction
Comme je suis toujours aussi douée en illustration, j’ai déjà pris contact avec l’illustrateur pour planifier la création de couverture. Le croquis est prêt, j’attends son retour. La correction est déjà planifiée pour mars. Les délais sont serrés, je suis pile dans les temps.

La couverture du relié
Comme le budget est serré, je ne peux me permettre de m’offrir une couverture entière. J’ai donc assemblé tous les éléments, avec un nouveau logiciel cette fois (l’ancien a été une galère à exporter) pour la créer. De même que la vidéo, j’utilise une base de données pour récupérer de belles formes et reliefs. Grâce à l’aide précieuse de ma communauté, j’ai réussi à créer quelque chose de construit et correct. Cependant, comme je ne suis toujours pas graphiste, je vais envoyer le fichier lego à une professionnelle pour ajouter le coup de baguette magique : s’assurer que le fichier est bien vectorisé et d’assez bonne qualité pour l’impression en ajoutant une petite touche originale.
J’avais procédé de même pour Isis, la touche originale étant ce joli flux bleu de magie en arrière plan.

Pour le reste, je dois attendre la couverture du broché afin de créer les visuels des différents packs. En attendant, j’ai déjà créé la page Ulule des Larmes de Nelor ainsi que le squelette des diverses informations à y mettre. Il ne faut pas non plus que j’oublie de redemander des ISBN.

Toute cette préparation est chronophage mais j’adore faire ça ! Préparer la sortie d’un livre de A à Z demande une sacré organisation, mais c’est le propre de l’auto-édition. J’espère que vous êtes prêt pour embarquer avec moi dans cette nouvelle aventure !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s